NOUVELLE NATION # 4B. La Mort du Modèle Français

On arrive à une heure de vérité sur le modèle français. Ce modèle, créé en 1945, reposait sur deux idées :

 

  • La première c’est qu’au travers de la redistribution on allait permettre une société juste et que tout le monde bénéficierait de la croissance.

  • La deuxième, qui était dans les discours et les théories des économistes de l’époque est que le plein emploi est du ressort de l’État. C’était l’État qui détenait les clés à la fois de la croissance économique et du plein emploi, et donc du niveau de vie général qui permet un pouvoir d’achat convenable.

 

Or, ça fait 40 ans que les Français s’aperçoivent que le chômage est là quoi qu’il arrive ; ils paient de plus en plus d’impôts. On leur dit : Vous êtes le pays en Europe où il y a le plus de dépenses publiques. Il y a donc une interrogation sur la capacité de l’État à répondre aux attentes de la population.

Avec la récession de 2008-2009 Sarkozy avait réussi à maintenir le pouvoir d’achat, mais en augmentant considérablement la dette, ce qui n’a qu’un temps et n’est plus possible aujourd’hui.

Il y a toujours quelqu’un qui finit par payer. Et celui qui finit par payer c’est la génération d’après. Nos générations futures ont un avenir bouché à plusieurs titres. Ils vont hériter d’une dette énorme, d’une planète qui se détruit, d’un marché de l’emploi épouvantable, d’une immigration qui n’arrange rien, de la concurrence de nouveaux entrants dans les pays étrangers, possible grâce à la mondialisation / globalisation (on retiendra le nom qu’on veut).

Il y a une forte angoisse qui commence à apparaître dans la population, qui est de dire : Nos enfants dans cette affaire ne s’en sortiront pas. On va les aider pour leurs diplômes mais il n’y a pas d’emplois, on va leur laisser une dette colossale, et une planète à réparer. Il est maintenant grand temps qu’on remette de l’ordre dans cette situation précaire.

Macron est arrivé

 

Que n’a t’il pas promis ? Un monde nouveau, un « en même temps ». Les gens l’ont cru. Des médias vendus à sa cause pendant la campagne présidentielle et un rejet du FN ont propulsé le jeune banquier de Rothschild à l’Élysée. Ajoutez des échecs économiques cuisants, des affaires du style Benalla, des mots malheureux et une posture hautaine et condescendante. Ajoutez un gouvernement vendu aux riches et qui transvase ainsi le peu d’argent des pauvres aux riches nantis, aux repus qui peuvent ainsi se gaver encore plus, à partir de la misère qui prospère de plus en plus et atteint des niveaux intenables.

Macron exacerbe une situation qui empire depuis 40 ans. Il va sauter.

À quoi peut-on s’attendre ?

 

De façon très claire, un déclic majeur s’est produit. Le Peuple prend maintenant son destin lui-même en mains. Méfiance et rejet des partis politiques et des syndicats et donc des corps intermédiaires.

Les gouvernements au pouvoir vont devoir, et pour TOUJOURS, compter avec cette situation nouvelle qui va durer. Les Français vont regagner leurs droits démocratiques.

J’ai imaginé de mon côté à quoi va ressembler la France de demain et les challenges à affronter. Je le fais dans une série que je vous suggère de visiter appelée NOUVELLE NATION.

 

 

Il ne s’agit pas de négocier avec le pouvoir des oligarques telle ou telle mesure, il s’agit de tout changer, de reconstruire de fond en comble les fondations qui garantissent au Peuple ses droits souverains.

 

 

Algarath

 

 

 

 

58 visiteurs

1 Commentaire
  • Mesnage
    Publié à 02:19h, 09 décembre Répondre

    beau prog

Écrire un commentaire