Le Dialogue de Sourd, prélude à la Révolution Populaire Salvatrice

Je suis sûr que vous êtes comme moi sur le sujet du moment. Il existe un dialogue de sourd depuis 40 ans entre le Peuple et le pouvoir, qui est le bras armé des oligarques. Ça s’est passé avec des hauts et des bas, mais ça a tenu.

 

Vous êtes comme moi parce que vous avez compris qu’aujourd’hui c’est différent. La pression de nécessité a déclenché une réaction populaire qu’il est IMPOSSIBLE d’endiguer dans un contexte de dialogue de sourd. Je passe plusieurs heures par jour depuis un mois à visionner des vidéos. Des centaines et même plusieurs centaines.

Qu’est ce que j’y ai vu, qui se passe à chaque vidéo. Des Gilets Jaunes raisonnables qui parlent à des députés LaREM complètement déphasés, enkystés dans leurs positions hors sol. Une IMCOMPRÉHENSION totale, un MÉPRIS disons le tout net. Un mépris hautain et condescendant qui dit : « On a été élus, on sait mieux que vous ce qui est bon pour la France et on ASSUME, on est DROITS DANS NOS BOTTES ».

Leur idole, le locataire imbu de sa très petite personne, financier de Rothschild, prend à chaque occasion un malin plaisir à chier sur la France et le « petit Peuple ». C’est « les derniers de cordées, ceux qui ne sont rien, traverser la rue pour trouver du boulot, tiens si vous voulez je vais vous montrer, ça coûte un pognon de dingue ».

Alors forcément ça s’accumule et puis ça pète.

Le petit père reste droit dans ses bottes, hors sol, et reste coi, reste silencieux et s’est mis en mode punitif, intransigeant et violent. Il va compatir avec les commerçants qui ont subi un manque à gagner, il envoie son dogue Castaner mater la rébellion avec 5 ou 6 CRS pour taper sur les pépés et les mémés à terre, il gaze à tout va, bastonne.

On va LE VIRER CE MEC ! On a eu le crépuscule du 3èmeReich d’un mec qui faisait pareil. On va lui faire voir ce qu’est le crépuscule de son parti de bras cassés et de leur chef Jupiter le petit, la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf.

Algarath

 

40 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire