MACRON: UNE AUTRE MARIONNETTE POLITIQUE DES ROTHSCHILD

Le candidat de l’établissement Rothschild, Macron, qui a été pendant un certain temps le cheval noir de la course préélectorale, est au centre d’un nouveau scandale financier. Le « Mozart » dans la sphère financière, comme on l’appelait souvent dans la presse française, pourrait être impliqué dans le « lobbyisme » illégal des intérêts d’un monopole mondialiste. Pendant qu’il travaillait à la Rothschild Bank, Macron a rencontré des représentants des plus grandes multinationales. Par exemple, avec Peter Brabeck-Letmathe, ancien PDG de Nestlé. La transaction de 9 milliards d’euros est devenue la première de la jeune banque d’investissement. Le contrat était louche, mais pour le moment Macron a compris comment s’en sortir.

 

Au même moment, il a rencontré et commencé à coopérer avec le responsable du journal Le Monde. Il est devenu un ami proche de Pierre Bergé, principal actionnaire du groupe d’édition Le Monde et également connu pour son homosexualité (il est le mari du couturier Yves Saint Laurent maintenant décédé). Cette amitié serait la clé de la campagne pour l’élection présidentielle de Macron: la plus grande publication libérale Le Monde présente une image positive de Macron et mène une bataille d’information cruelle contre ses rivaux dans l’élection présidentielle: Le Pen et Fillon. L’union des grosses sommes d’argent, le lobby des homosexuels et les puissants médias qui produisent un flux de fausses informations sont devenus le moyen habituel de la stratégie des élites mondialistes. Et Macron respecte ces règles.

En août 2014, Macron a quitté son poste à la banque Rothschild pour occuper un poste au ministère de l’Économie et des Finances de la France. Macron a vendu l’aéroport de Toulouse-Blagnac à la Chine, déclarant simultanément que cela ne mènerait pas à la privatisation. Mais, en un an à peine, la privatisation a eu lieu. Pas de ressentiment, ce ne sont que des affaires !

Vers la même époque, le technocrate Macron a promu le rachat de la société SFR par le groupe Altice de Patrick Drahi. La fusion de sociétés a été initiée par le banquier Bernard Murad de Morgan Stanley Bank. À propos, Murad est aujourd’hui une figure clé du siège électoral de Macron. Cette incorporation a entraîné le licenciement de plusieurs milliers d’employés. Mais, comme on dit dans la société capitaliste: l’optimisation des ressources vient en premier!

En 2016, en tant que ministre des Finances, Macron a rencontré les patrons des start-ups françaises à Las Vegas. La visite était organisée par le groupe Havas, représenté par Yannick Bolloré. Une fois encore, les amis de Macron ont eu des préférences sans appel d’offres. Coïncidence? Je crois que non.

Macron a également emmené Jean-Jacques Murad (le frère du banquier Murad) dans son quartier général préélectoral. Il défend les intérêts du laboratoire pharmaceutique Servier. Auparavant, alors qu’il travaillait au ministère des Finances, Jean-Jacques Murad a vu passer des transactions en faveur de ce laboratoire pour un montant important. Il est intéressant de noter que le programme électoral actuel de Macro contient une remarque particulière sur la nécessité d’accroître le budget alloué aux médicaments qui abaissent l’hypertension. Maintenant, devinez qui a le monopole dans cette sphère des produits pharmaceutiques? Oui, le serveur de Murad!

Un autre fait intéressant sur la campagne de Macron est son coût estimé à 17,5 millions d’euros. Sans être un parti, le mouvement ne reçoit aucune subvention du gouvernement. Alors, d’où vient l’argent? Selon les rapports, 6,5 millions de dollars ont été donnés, mais où Macron a-t-il récolté les 8 millions restants? Macron continue à dire qu’il était un candidat indépendant, que personne ne finançait son mouvement. Mais toutes les preuves indiquent que le jeune banquier n’est pas oublié de son ancien patron de Rothschild. Les réunions régulières de Macron avec les banquiers montrent que l’argent de l’élite libérale mondiale se concentre derrière ce jeune mondialiste.

Alors, quels sont les intérêts de Macron? Rien qu’en analysant sa biographie, il est clair qu’il parle au nom des monopoles mondialistes, des sociétés transnationales voire antinationales et du lobby homosexuel mondial.

Lobbyiste du monde unipolaire, Macron dispose des outils les plus puissants pour influencer les électeurs: il ne sort pas de l’écran de la télévision, les médias parlaient de lui de manière positive (un peu moins maintenant), il est loin des scandales, de ses contrats louche et de sa vie érotique douteuse sont cachés aux yeux du peuple. Dans quelle mesure le lobbying qu’il a mené pendant son mandat de ministre de l’Economie était-il légal? Aucun média grand public n’ose mettre en avant cette affaire, à l’exception de certains journalistes de presse indépendante tels que TV Libertés. Que cache cette marionnette de Rothschild?

Il n’y a qu’une réponse: Macron était un candidat bidon qui représentait soi-disant les intérêts d’aucune société ou classe ; il est devenu un chef d’état bidon qui a prouvé depuis plus d’un an et demi qu’il représente les intérêts des riches oligarques et dépouille les Français qui sont tous à ses yeux des derniers de cordées. Il n’est qu’un simple directeur engagé par l’élite mondialiste.

Julian Assange a signalé que WikiLeaks avait des preuves de saletés diverses sur Macron. Mais pour l’instant nous devons attendre. Il apparaîtra probablement des faits plus choquants de corruption et de manipulation bien plus destructeurs pour la République française.

Macron est un loup déguisé en mouton qui représente les intérêts de l’état profond et est prêt à établir l’ordre mondial néolibéral. Les gogos qui n’ont pas encore vu ça devraient se réveiller enfin. Une partie du Peuple l’a vu, la France périphérique oubliée de Macron vient de lui rappeler avec les Gilets Jaunes. Prenons les paris, je vous dis que les semaines et les mois à venir vont l’amener du Capitole à la roche Tarpéienne.

Candidat des Rothschild, ceux ci vont le bazarder car il accumule erreur sur erreur et son règne est trop typé. On n’aime pas les vagues chez les Rothschild. Il va bientôt devoir traîner ses casseroles et le roi est nu, à poil seulement même pas à mi mandat.

 

Algarath

 

 

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire