Le Sacrifice des Nations

La crise aigue des migrants pose fortement le problème du sacrifice des Nations, tel qu’il est acté par les oligarques et le pouvoir mondial. En voici quelques exemples significatifs, et pas du tout orientés. Simplement informer même si ce sera peut-être interprété différemment. Vu que la liberté d’expression existe toujours, les chiens vont aboyer mais la caravane va tranquillement passer.

 

Nos élites mondiales sont généralement très douées pour cacher leurs projets pour les masses non informées – celles d’entre nous, qui ne bénéficions pas d’une richesse et d’un pouvoir quelconque. Ils sont bons ces gens des élites, mais parfois même ces demi-dieux dérapent, et la vérité sur leurs plans est révélée.

 

Nous venons de le savoir le 27 septembre 2015 lorsque la chancelière allemande Angela Merkel et le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, ont été surpris en train de converser à part avec un micro resté ouvert lors d’un déjeuner des Nations Unies (nombreuses vidéos en ligne). Merkel se plaignait auprès de Zuckerberg de messages d’utilisateurs de Facebook critiques pour les hordes de migrants musulmans qui inondent l’Allemagne et d’autres pays européens. Zuckerberg a répondu: «Nous devons travailler» pour réduire les messages anti-immigrés sur la crise des réfugiés. « Vous travaillez sur cela? », a demandé Merkel en anglais. Zuckerberg a répondu par l’affirmative avant que la transmission ne soit coupée.

Quel prétexte Facebook utilisera-t-il pour interdire aux Allemands de discuter légitimement des préoccupations politiques de leur pays, qui se veut démocratique? Le racisme, bien sûr:

Nous nous sommes engagés à collaborer étroitement avec le gouvernement allemand sur cette question importante », a déclaré par courrier électronique Debbie Frost, porte-parole de Facebook à Menlo Park, en Californie. «Nous pensons que les meilleures solutions pour traiter avec les personnes qui font des commentaires racistes et xénophobes peuvent être trouvées lorsque les fournisseurs de services, le gouvernement et la société civile travaillent tous ensemble pour relever ce défi commun.

Mais une véritable démocratie peut-elle exister quand le public, censé être l’autorité suprême du gouvernement, n’est pas autorisé à débattre franchement des politiques?

George Soros demande à l’Europe d’accueillir un million de musulmans chaque année

 

En tant que Juif, et sioniste, on devine ses motivations pour Israël. Les migrants débarquent souvent d’un navire en Italie. C’est vendu comme une crise syrienne, mais cela semble être une invitation ouverte à tous les musulmans qui souhaitent envahir. Et où sont leurs femmes?

Parfois, nos élites mondiales sont très claires quant à leurs projets, mais nous sommes conditionnés à penser que les théories du complot ne sont que pour les fous – alors nous ignorons ces déclarations claires.

Un exemple récent est un article d’opinion rédigé par le milliardaire George Soros. Soros y indique que l’UE doit accepter «au moins» un million de musulmans par an et doit fournir 16 800 dollars par an à chaque «demandeur d’asile» pour couvrir les coûts de logement, de soins de santé et d’éducation. En outre, Soros affirme que l’UE doit intensifier ses financements en faveur des pays islamiques, même si nombre de ces pays n’accueillent aucun « réfugié » en réponse à la crise syrienne.

Soros poursuit en critiquant le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, dont la position ferme vis-à-vis du refus de l’immigration, a déclaré: La priorité sur les droits des demandeurs d’asile et des migrants pour la sécurité des frontières, menace de diviser et de détruire l’UE en renonçant aux valeurs sur lesquelles elle a été construite, et qui violent les lois censées la régir.

Saper l’homogénéité des États membres européens (Peter Sutherland)

 

Il est décédé en 2018 à l’âge de 71 ans. Probablement trop de haine! Le plan visant à inonder l’Europe de musulmans n’est pas nouveau. En 2012, Peter Sutherland, homme d’affaires irlandais et membre du groupe Bilderberg, a déclaré à la Chambre des Lords que la direction de l’Union européenne devait «faire de son mieux pour saper» l’homogénéité de ses États membres. Pourquoi est-il nécessaire de saper l’homogénéité des nations européennes? Sutherland affirmerait que la diversité rend les organisations et les pays plus forts. Pour le prouver, les défenseurs de la diversité affichent généralement des sondages auprès de «responsables de la diversité» de différentes sociétés qui, ce qui n’est pas surprenant, affirment que la diversité rend les organisations plus efficaces.

Mais il n’existe aucune preuve concrète que la diversité, qui dans ce contexte signifie l’introduction de musulmans du Moyen-Orient et d’Afrique dans les nations blanches de l’Europe, rend les organisations plus efficaces. Si c’était le cas, vous entendrez des pays comme la Chine, Israël, le Japon et la Corée du Sud faire la queue pour obtenir leur part de migrants islamiques. Mais ces nations semblent être parfaitement heureuses de garder leurs nations homogènes.

L’idée de réinstaller des millions de migrants musulmans est profondément impopulaire auprès des populations des pays de l’UE, mais cela n’empêchera pas les bureaucrates bruxellois de donner suite à leurs projets. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la migration et des affaires intérieures, a récemment déclaré que les dirigeants européens « ne se préoccupent pas du coût politique », car ils ne sont pas élus.

Les positions du pape François minent le christianisme en Europe

 

L’Église catholique a toujours constitué un rempart pour la préservation de la culture chrétienne en Europe. C’est la foi catholique qui a inspiré les croisades, la reconquête, les batailles de Lépante et de Vienne. Même si les Européens modernes ont abandonné leur foi dans le Christ en échange d’un socialisme confortable, l’Église catholique n’a pas cessé d’essayer de les sortir de leur sommeil.

Mais la position du pape François sur la crise des migrants risque d’affaiblir davantage le fondement spirituel déjà vacillant de l’Europe plutôt que de le renforcer. Francis a lancé un large appel à chaque paroisse et monastère pour accueillir au moins une famille de «réfugiés».

L’objet de François est manifestement l’obéissance à l’Évangile: faire face à la tragédie de dizaines de milliers de réfugiés – fuir la mort à cause de la guerre et de la famine, et cheminer vers l’espoir de la vie – les appels de l’Évangile nous invitant à être proches des plus petits et abandonnés. Pour leur donner un espoir concret. L’idée de ne pas opprimer l’étranger parmi nous fait certainement partie de l’enseignement de la foi chrétienne. La Bible déclare: «Vous ne devez pas opprimer un étranger résident; vous connaissez le cœur d’un étranger, car vous étiez des étrangers sur la terre égyptienne. »Mais cela ne signifie pas que les chrétiens sont obligés d’accepter ce qui équivaut à une invasion par des migrants musulmans.

L’enseignement catholique actuel sur l’immigration, fourni par Thomas d’Aquin, est bien plus complexe que ne le laisseraient croire les déclarations publiques du pape François. À l’instar des Juifs de l’Ancien Testament, les chrétiens doivent reconnaître que les ressortissants de certaines nations ont plus de chances de bien s’intégrer en tant qu’immigrants. Cependant, les immigrants des pays qui se sont révélés être des ennemis des chrétiens ne devraient pas être autorisés à immigrer, mais «à être tenus pour ennemis à perpétuité» (cf. Summa Theologica I-II, Q. 105, art. 3).

Pourquoi les élites mondiales veulent-elles une invasion de l’Europe par l’islam?

 

(à gauche Coudenhove-Kalergi)

Je soupçonne que la principale raison pour laquelle les élites mondiales veulent submerger l’Europe d’immigrants islamiques est qu’elles ne donnent aucune valeur à la culture: elles considèrent les êtres humains uniquement comme des unités économiques. Si les Européens ne se reproduisent pas au rythme nécessaire pour maintenir l’État providence actuel, le fait d’importer de jeunes hommes musulmans dynamiques qui souhaitent se reproduire résoudra le problème.

D’autres personnes, comme le pape François, sont probablement motivées par les enseignements chrétiens d’aider son prochain. Cependant, ces personnes ignorent naïvement d’autres considérations telles que le maintien de la sécurité et l’existence des peuples européens.

Enfin, d’autres élites pourraient considérer la destruction de la culture européenne comme une punition des «péchés» du passé de l’Europe, tels que son hégémonie culturelle, mais aussi son attitude envers les Juifs et la responsabilité criminelle de la Shoah. Ces individus sont alimentés par une haine de soi irrationnelle.

Conclusion

 

Acceptez l’islam et vivez en paix sous le sultan! Ou livrez la forteresse et vivez en paix sous le sultan en tant que chrétiens; et si quelqu’un préfère, qu’il parte paisiblement, emportant ses biens avec lui. Mais si vous résistez à la Volonté, la mort, la spoliation ou l’esclavage sera votre destin à tous! Combattez et vous mourrez! Rendez-vous et vous vivez!

 

Le comte Ernst Rüdiger von Starhemberg, gouverneur de Vienne, a déclaré à la foule rassemblée près de la cathédrale: «Les infidèles nous promettent que si nous nous rendons, tous les chrétiens seront autorisés à rester chrétiens. Mais demandez aux Grecs ce que cette promesse signifie. Demandez aux Serbes. Demandez aux Albanais. Comment les habitants de Vienne répondent-ils à cette invitation?

 

La foule a immédiatement répondu en criant «Non!». Que les hommes d’Europe retrouvent le même courage que leurs ancêtres et résistent aux demandes de l’élite mondiale de sacrifier leurs nations.

Algarath

0 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire