LA VÉRITABLE TROMPERIE AUX DÉPENDS DES PEUPLES EUROPÉENS, LE PÉRIL QUI MENACE NOTRE EXISTENCE-MÊME. ARTICLE 3 / 3

La «crise des migrants» fait-elle partie d’un complot sioniste contre les Européens blancs? La «crise des migrants» qui nous a éclaté au visage ces derniers mois a polarisé les opinions. Nous sommes souvent confrontés à un faux choix dialectique consistant à «soutenir les réfugiés» de tout leur cœur (en consentant à leur voyage continu dans les profondeurs de l’Europe, à leur guise) ou à «soutenir les guerres» qui ont poussé nombre d’entre eux à fuir leur pays d’origine.

 

Pourquoi ne peut-on pas s’opposer à la fois aux guerres et à la vague proverbiale de migrants qui envahissent l’Europe, facilitée à chaque étape par l’Union européenne maçonnique? Les guerres diaboliques déclenchées contre les peuples du Moyen-Orient au cours des 15 dernières années ont indéniablement causé des ravages, des ravages et une tragédie à des millions de personnes. Les premiers Irak et Afghanistan ont été saccagés par l’Amérique et ses alliés; puis la Libye a été déchirée de l’intérieur, renforcée par les missiles de l’OTAN tombés du ciel. Et maintenant, la Syrie a été frappée et démembrée par le biais d’une stratégie secrète de tension selon laquelle les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Arabie saoudite et Israël cultivaient clandestinement la croissance cancéreuse de l’Etat islamique et de ses rejetons. [1]

Les politiques des capitales occidentales en matière de politique étrangère sont effroyables, destructrices et nuisibles pour toutes les parties concernées. Et le problème tient en grande partie à la mort d’Israël et de juifs bi-citoyens sionistes qui occupent des postes clés dans de nombreux gouvernements occidentaux, se forçant ainsi à lutter contre les ennemis de Tel-Aviv.

Une liste de membres du Congrès militants, à majorité juive, opposés à l’accord nucléaire conclu entre les États-Unis et l’Iran a récemment été publiée dans le New York Times [2], illustrant la réalité de la confrontation entre l’Islam occidental et l’ennemi qui a véritablement commencé il y a une décennie et demi et dirigés par des juifs extrémistes dont la première préoccupation est Israël.

J’ai passé presque la majeure partie des deux dernières années à disséquer les mensonges sans fin, les tromperies et les opérations secrètes qui ont débouché sur ce que nous voyons aujourd’hui sous la forme d’une guerre sans fin à l’échelle du Levant et de la région MENA. C’est un sujet important, et il convient de continuer à souligner toute la vérité sur ce que les puissances occidentales ont fait à ces personnes en utilisant des faux prétextes et des mensonges ridicules.

Le «complot sioniste»

 

Détruire le Moyen-Orient et le réorganiser dans l’intérêt d’Israël et de la finance internationale a été l’ordre du jour de l’élite dirigeante de l’élite des puissances occidentales à prédominance sioniste depuis que la CIA et le Mossad ont conspiré semble t’il.

Et les résultats de cet effort odieux ont été catastrophiques. Selon certaines estimations, quatre millions de personnes du Moyen-Orient sont mortes des suites de guerres et d’interventions menées par les États-Unis dans la région depuis 1990 [3]. Des millions d’autres ont été transformés en réfugiés indigents et les guerres ont également engendré des millions d’orphelins.

Les atrocités incommensurables qui ont été perpétrées sur ces personnes devraient être rectifiées par le biais de réparations et autres compensations. Et ce sont les politiciens criminels de guerre – George W. Bush, Tony Blair et la liste des conseillers sionistes derrière eux – qui devraient payer pour reconstruire les pays qu’ils ont détruits de leurs propres poches, en plus d’être inculpés et condamnés pour la guerre crimes et traité une juste peine.

Cependant, une «solution» à ce problème auquel l’élite adhère pleinement est la réinstallation de millions de réfugiés et autres migrants économiques du Moyen-Orient et d’Afrique en Europe. Dans un problème typique, une réaction, un scénario de solution, les entreprises et les tireurs de chaînes sionistes au pouvoir en Occident ont utilisé la crise synthétique actuelle au Moyen-Orient pour faire avancer leur plan à long terme visant à déplacer (et à remplacer) ethniquement les peuples autochtones d’Europe dans la la promotion du mondialisme.

Nick Griffin, l’ancien chef du Parti national britannique (BNP), s’est levé dans les couloirs du Parlement européen et a dénoncé l’incroyable complot visant à effacer l’Europe de la carte [4]. Une alliance de « capitalistes, de gauchistes et de suprématistes sionistes » a conspiré pour promouvoir « l’immigration et le métissage dans le but délibéré de nous faire disparaître de notre propre pays », a déclaré Griffin. «Alors que la résistance autochtone à cette industrie de la modification génétique humaine augmente, l’élite criminelle cherche de nouveaux moyens de camoufler son projet», a proclamé Griffin. Il ajouta:

«Au départ, leurs pions immigrants étaient des ouvriers temporaires. Puis ce fut une expérience multiraciale. Ensuite, ils étaient des réfugiés. Ensuite, la réponse à une population en décroissance. Différentes excuses, différents mensonges! Et l’asile n’en est qu’un autre. Mais le véritable objectif reste le même: le plus grand génocide de l’histoire humaine. La solution finale du problème chrétien-européen. Ce crime exige une nouvelle série de procès de Nuremberg et vous serez sur le banc des accusés! »

 

 

Pour étayer cette affirmation, Griffin s’est référé directement au projet de Richard Coudenhove-Kalergi de mélanger les Européens disparus dans le cadre de son projet génocidaire «paneuropéen» (c’est-à-dire anti-national) lancé en 1923 avec la publication de son premier livre. , Pan-Europa. Né en 1894, Coudenhove-Kalergi était le produit d’un père diplomate austro-hongrois et d’une mère japonaise. Il est crédité de «pionnier de l’intégration européenne» et a été président fondateur du mouvement de l’Union paneuropéenne pendant 49 ans [5]. Le mouvement mondialiste inspiré par les Illuminati de Kalergi fut le précurseur de l’Union européenne (UE) moderne, créée en 1993 [6]. Dans ses nombreux écrits, Kalergi a exposé sa vision d’une Europe interdépendante gouvernée par une aristocratie juive.

«L’homme du futur sera métis», écrit Kalergi dans son livre Practical Idealism. «Les races et les classes d’aujourd’hui vont progressivement disparaître à cause de la disparition de l’espace, du temps et des préjugés. La race eurasienne-négroïde du futur, semblable à celle des anciens Égyptiens, remplacera la diversité des peuples par une diversité d’individus. »[7]

Selon Kalergi, les surveillants « naturels » d’une telle masse de plèbe déracinée seraient les Juifs qu’il qualifierait de « noblesse spirituelle de l’Europe » « , estimait que » plutôt que de détruire le judaïsme européen, l’Europe raffinée et a éduqué ce peuple au rang de futur pays dirigeant par le biais de ce processus de sélection artificiel ». [8] La perspective de la suprématie juive de Kalergi était au cœur de son projet d’intégration anti-européenne et de son objectif de soumettre les peuples européens à une dictature totalitaire dirigée par les Juifs.

L’autobiographie de Kalergi a révélé ses liens avec de riches financiers juifs qui ont soutenu son mouvement. Les notables banquiers sionistes Baron Louis de Rothschild et Max Warburg lui auraient attribué 60 000 marks-or en 1924. Warburg tenait particulièrement aux propositions de Kalergi en faveur d’un ordre paneuropéen et le présenta aux riches financiers juifs des États-Unis, tels que Paul Warburg. (fondateur de la banque fédérale de réserve) et Bernard Baruch. [9]

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a clairement indiqué son intention de faire appliquer le régime Kalergi à la population blanche française. Dans un discours de décembre 2008, Sarkozy a souligné la nécessité de «relever le défi de l’Union européenne en matière de métissage racial. Le défi du métissage racial auquel nous sommes confrontés au XXIe siècle ». [10] Sarkozy a souligné que le métissage racial n’était« pas un choix, mais une obligation »des Européens blancs. Si les Européens ne souscrivaient pas volontairement à ce programme hostile, a déclaré Sarkozy, la France et les autres États membres de l’UE seraient obligés de recourir à «des mesures plus coercitives» pour assurer la survie des Européens.

Cette position surréaliste contraste fortement avec les vues de Sarkozy envers Israël et les Juifs. Sarkozy, un Juif lui-même qui a joué le rôle de «Sayanim» pour le Mossad israélien avant de devenir président de la France [11], est un partisan fanatique d’Israël, en tant qu’ethno-État exclusif et expansionniste réservé aux Juifs. Il soutient et défend toutes les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens arabes et a entraîné la France dans des conflits dans la région qui profitent à Tel Aviv, notamment l’opération de changement de régime de 2011 en Libye. La cause d’Israël est le «combat de ma vie», a déclaré Sarkozy à un journaliste juif qui l’a interrogé sur son engagement envers l’État juif. [12]

 

De nombreux Juifs ont été étonnamment ouverts sur leur rôle éminent dans la promotion des politiques d’immigration de masse qui portent atteinte à l’identité européenne. Barbara Lerner Specter, juive américaine et citoyenne israélienne, a quitté Israël pour la Suède en 1999 et a fondé Paideia, l’Institut européen d’études juives, afin de promouvoir le multiculturalisme dans ce pays et en Europe en général. [13] Dans une interview accordée en 2010 à une chaîne de télévision israélienne, Specter a annoncé de manière effrontée son désir de rendre l’Europe multiculturelle et multiraciale et que les Juifs seraient mécontents du « rôle de premier plan » qu’ils ont joué dans cet effort. Plus précisément, elle a dit à l’intervieweur: “L’Europe n’a pas encore appris à être multiculturelle. Et je pense que nous allons participer à la transformation qui doit avoir lieu. L’Europe ne sera pas les sociétés monolithiques qu’elles étaient autrefois au siècle dernier. Les Juifs vont être au centre de cela. C’est une transformation énorme pour l’Europe. Ils entrent maintenant dans un mode multiculturel et les Juifs seront mécontents de notre rôle de premier plan. Mais sans ce rôle de premier plan et sans cette transformation, l’Europe ne survivra pas »[14].

 

D’autres juifs ont ouvertement salué l’islamisation de l’Europe en tant que punition de «l’Holocauste». Le service de presse israélien Ynet News a rapporté les déclarations obscènes d’un éminent rabbin israélien, Baruch Efrati, qui «se félicite du phénomène» de l’islamisation en Europe [15]. Selon le rabbin, les Juifs devraient «se réjouir du fait que l’Europe chrétienne perd son identité, ce qui constitue une punition pour ce qu’elle nous a fait subir pendant des centaines d’années [nous] étions en exil.» Le rabbin a déclaré que les chrétiens d’Europe ne devraient jamais être pardonné pour avoir «massacré des millions de nos enfants, femmes et personnes âgées… pas seulement lors du récent holocauste, mais au fil des générations, d’une manière cohérente qui caractérise toutes les factions du christianisme hypocrite». »L’Europe est en train de perdre son identité au profit d’un autre peuple et d’une autre religion. Il ne restera plus de survivants et de survivants de l’impureté du christianisme, qui a versé beaucoup de sang pour lequel il ne sera pas possible de racheter », a conclu Efrati dans un adresse à ses étudiants israéliens Yeshiva.

Un autre rabbin a déclaré que, pour que le Messie juif puisse revenir sur terre, «l’Europe, le christianisme» doit être totalement détruit. «Alors je vous demande: est-ce une bonne nouvelle que l’islam envahisse l’Europe?» A-t-il demandé. «C’est une excellente nouvelle! Cela signifie la venue du messie. « [16]

 

En écho à ce fantasme de vengeance suprématiste juive, l’écrivain juif Jack Engelhard a écrit dans un éditorial pour Ynet News:

 

«L’Allemagne (bien que maintenant hésitante) veut toujours ces personnes [réfugiés syriens] et a déjà envoyé une invitation officielle à 800 000 personnes, ce qui, comme nous l’avons déjà écrit ici, portera à six millions le nombre total de musulmans vivant en Allemagne, justement le nombre de Juifs que les Allemands ont envoyés dans les chambres à gaz il y a seulement une génération. Nous avons appelé cela du karma et un commerce, Musulmans contre Juifs, que l’Allemagne voudrait rater. »[17]

Le récit de vengeance juive, qui s’appuie fortement sur de fausses et embellies histoires de propagande sioniste sur l’Holocauste, revient sans cesse lorsque les Juifs prêchent en faveur d’une immigration massive non blanche en Europe.

 

 

Gregor Gysi, un politicien juif allemand d’extrême gauche, a lancé un étrange plaidoyer public en faveur des réfugiés syriens demandeurs d’asile en Allemagne, en scandant le slogan «Vivre mieux sans nazis – La diversité est notre avenir». [18] notre histoire [allemande] de 1933 à 1945 [la période nazie] nous oblige à traiter correctement les réfugiés », a déclaré Gysi, appelant à la levée des restrictions imposées aux réfugiés. «Chaque année, plus d’Allemands autochtones meurent qu’ils ne sont nés», dit Gysi avec un sourire narquois, saluant le phénomène comme «très chanceux». «Les nazis ne sont pas très doués pour avoir des enfants», a ajouté Gysi avec joie, laissant ainsi entendre que tous les Allemands Les «nazis» méritant l’extinction.

 

Peut-être Gysi s’est-il inspiré de son culte religieux, Theodore Kaufman, un juif américain qui a écrit un tome maniaque en 1941, intitulé Germany Must Perish !, prônant le génocide de tous les Allemands au moyen d’un programme de stérilisation forcée punissant l’élection d’Adolf Hitler [19].

 

 

 

Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins d’Europe, a déclaré à un intervieweur de Russia Today que les Juifs se trouvaient «au centre» d’un affrontement des civilisations entre chrétiens et musulmans, mais qu’en Europe les musulmans sont les «alliés naturels» de Juifs. [20] Au Moyen-Orient, cependant, les Juifs se lient avec des chrétiens et d’autres minorités religieuses contre les régimes musulmans et ont en fait utilisé leur influence sur l’Occident pour déclencher des guerres et des guerres par procuration contre les ennemis musulmans, persans et arabes d’Israël. Et c’est Israël et les propagandistes sionistes derrière les campagnes médiatiques farouchement anti-islamiques associées à la «guerre contre le terrorisme» conçue par les Israéliens.

 

Tout cela revient à un double jeu sioniste machiavélique. Occidentaux et moyen-orientaux, chrétiens et musulmans, sont utilisés comme chair à canon pour différents impératifs sionistes. Les architectes sionistes de ce jeu d’échecs géopolitique élaboré ont pour objectif de saper, affaiblir et soumettre les Occidentaux et les Moyen-Orientaux dans leurs propres pays.

Les Européens blancs sont des cibles en Europe, où des masses d’immigrés et de réfugiés musulmans, arabes et africains sont utilisées comme des pions pour faire avancer le plan Kalergi de déplacement et de génocide des Blancs. Mais dans le même temps, les Occidentaux blancs sont manipulés pour faire une guerre et un terrorisme incessants contre les sociétés et les régimes arabo-musulmans qui entrent en conflit avec l’Israël impérial et ne s’inclinent pas devant les caprices du capitalisme financier international, autrement dit du globalisme.

Il est important de ne pas jouer à cette ruse sioniste qui cherche à diviser Blancs et Arabes, chrétiens et musulmans, en les faisant se battre jusqu’à la mort tandis que les extrémistes juifs restent les bras croisés et récoltent les fruits de cet affrontement artificiel. Ces deux complots, le plan Kalergi et la guerre contre le terrorisme, sont d’origine essentiellement sioniste et devraient faire l’objet d’une opposition vigoureuse sur les deux fronts. Il ne suffit pas de condamner l’un de ces agendas et non l’autre, comme le font beaucoup de camps appartenant respectivement aux camps «nationalistes blancs» et «antisionistes».

Nous devrions examiner toutes les informations disponibles et identifier tous les agendas néfastes et leurs victimes, puis formuler une position de principe qui ne ferme pas les yeux sur les victimes de ce stratagème génocidaire aux multiples facettes.

Notes de fin

[1] http://isisconspiracy.com

 

[2] Margaret Hartmann, «Le New York Times supprime silencieusement la liste soulignant les législateurs juifs opposés au contrat avec l’Iran», New York Magazine, 11 septembre 2015. http://nymag.com/daily/intelligencer/2015/09/nyt. -quietly-remove-list-of-juish-lawmakers.html #

 

[3] Nafeez Ahmed, «Victimes indignes: les guerres occidentales ont tué quatre millions de musulmans depuis 1990», Middle East Eye, 8 avril 2015. http://www.middleeasteye.net/columns/unworthy-victims-western-wars- ont tué quatre millions de musulmans-1990-39149394

 

[4] https://www.youtube.com/watch?v=MpXJnVC2Mew

 

[5] https://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Nikolaus_von_Coudenhove-Kalergi

 

[6] «Le plan Coudenhove-Kalergi – Le génocide des peuples de l’Europe», Identità, 2014. http://golden-dawn-international-newsroom.blogspot.ca/2013/01/the-coudenhove-kalergi-plan -genocide-of.html

 

[7] https://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Nikolaus_von_Coudenhove-Kalergi#Views_on_race_and_religion

 

[8] Ibid.

 

[9] https://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Nikolaus_von_Coudenhove-Kalergi#Pan-European_political_activist

 

[10] https://www.youtube.com/watch?v=I8yaiN6ew_g

 

[11] Gamal Nkrumah, «Sarkozy accusé de travailler pour le renseignement israélien».

Global Research, 3 novembre 2007. http://www.globalresearch.ca/sarkozy-accused-of-working-for-israeli-intelligence/7245

 

[12] https://www.youtube.com/watch?v=825jBxhoYXA

 

[13] http://en.metapedia.org/wiki/Barbara_Spectre

 

[14] https://www.youtube.com/watch?v=MFE0qAiofMQ

 

[15] «L’islamisation de l’Europe est une bonne chose», Ynet News, 11 novembre 2012. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4299673,00.html.

 

[16] https://www.youtube.com/watch?v=tHBRshQtexw

 

[17] Jack Engelhard, «Op-Ed: Pourquoi les Palestiniens ne se joignent-ils pas à la ruée vers l’Europe?», Israel National News, 16 septembre 2015. http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/17559 # .Vki6X7T4tlJ

 

[18] https://www.youtube.com/watch?v=riQh4Qpvxm4

 

[19] Theodore Kaufman, Allemagne doit périr !, Presse Argyle, 1941. http://ihr.org/books/kaufman/perish.shtml

 

[20] https://www.youtube.com/watch?v=wb_4U2UJucE

 

3 visiteurs

1 Commentaire
  • saurer
    Publié à 18:39h, 30 juin Répondre

    Et comme par hasard, le compte et la vidéo youtube de Nick Griffin ont été clôturés …

Écrire un commentaire