Les Pièces du Puzzle de l’Histoire

Plus on va voir de l’autre côté de l’Histoire telle qu’elle a été réécrite par la doxa, plus on comprend ce qui s’est réellement passé dans l’Histoire, la vraie, et plus on assemble les pièces du puzzle.

 

Je prétends humblement que mes articles vous font passer de l’autre côté du miroir, pour peu que vous y soyez prêts et que vous sachiez vaincre vos peurs et vos objections, et sans doute vous débarrasser de la peinture dont on vous a recouvert depuis votre tendre enfance.

 

Un des buts ultime de l’existence pour certains Éveillés est de trouver la clé d’or qui découvre et ajoute les pièces manquantes à un puzzle volontairement vicié, pollué, par les puissants.

Pénétrer dans ce monde débarrassé de son habillage destiné à innocenter les malfaisants qui ont tué plus d’une centaine de millions d’humains ne fait pas de nous des hors la loi de la société.

 

Nous ne voulons du mal à personne, nous n’incitons pas à la haine et à l’inimitié entre les peuples. Nous voulons servir notre humanité face à la domination du pouvoir et de l’argent, face aux non-élus qui prétendent nous gouverner.

Nos sociétés, un jour, en arriveront-elles à savoir ? Notre connaissance, à nous, est d’abord parcellaire. Puis elle s’affine, trie les « fake news » des vraies révélations.

Quand on identifie les acteurs qui polluent le monde, les criminels puisque c’est ce qu’ils sont, psychopathes pour la plupart, servis par des millions de laquais qui ne valent ni plus ni moins que les kapos qui encadraient les détenus des camps, on a un bon point de départ. Un point de départ où on tient désormais les fils de la pelote qu’il faut défaire pour que la lumière se fasse.

Prenez les guerres.

 

Prenez la seconde guerre mondiale, quand on apprend le rôle des Jésuites, de l’église catholique et du Vatican, des 200 familles françaises, des banquiers de Wall Street qui l’ont financée des deux côtés. Tout ce beau monde voulait éradiquer l’Union Soviétique et le communisme, s’emparer des terres russes, les catholiques et les Jésuites voulaient se débarrasser des Juifs et des races « inférieures ». Et pourtant aujourd’hui les mêmes louent l’amour entre les peuples et ostracisent ceux qui disent !

Oui les camps de la mort ont existé, pour des millions de Juifs et pour d’autres. Oui Hitler a commis ces crimes. Oui Staline aussi était un fou psychopathe qui a tué des millions de gens. Mais ce sont les Russes, avec 28 millions de morts, qui ont libéré l’Europe, la France. Les Russes sans lesquels aujourd’hui on s’écrirait en allemand et on adorerait une idole, Hitler. Les nazi ont commis tous ces crimes, conscients que les forces mondiales de l’argent et du pouvoir les mettaient en scène, les finançaient, et qu’elles les soutenaient. Piège à cons ces forces mondiales avaient un agenda qui étaient évidemment le leur et elles avaient planifié le jour où elles retireraient le tapis sous les pieds de ces cons de nazis. Un peuple, les Allemands, s’est mis tout entier bras levé avec ses Sieg Heil derrière la tyrannie et derrière la guerre. Regardez-les dans les émissions du genre « Apocalypse ». La doxa montre Hitler et les nazis du doigt, ce seraient eux les détraqués. Mais les oligarques sont ceux qui tiraient toutes les ficelles, pour servir leurs buts de malades.

L’Islam est condamné, les Juifs sont condamnés. Par les Jésuites et le Vatican qui veulent imposer une seule religion comme ils l’ont toujours voulu, la religion catholique. Les Juifs ne sont pas condamnés parce qu’une bande d’allumés les ciblent, ils sont condamnés par les puissants du monde.

On ostracise ceux qui essaient de tourner la clé de la grande porte. Dénoncer les royaux qu’on voit en photos dans Paris Match et dont on montre les richesses. Ils seraient sans aucun pouvoir ces chérubins, seulement attachés aux bonnes œuvres humanitaires, à l’écologie. Regardez comment la reine a l’air d’une vielle grand-mère avec ses chapeaux à la con, comment Charles, et ses deux fils sont bien mariés. Jolies filles. Mais Diana, elle, est morte. Assassinée bien sûr. Elle était enceinte d’un Musulman, ça la foutait mal pour ses deux autres fils, dont l’un finirait sur le trône d’Angleterre.

Pas d’envie d’abandonner ou de laisser pisser, seulement du dégoût

 

Le temps n’est plus aux lamentations, mais à la dénonciation, aux démonstrations, aux explications. Je me fous de qui me suivra et je n’ai pas pour objectif de déclencher quoi que ce soit. Mais j’ai pour but de dire.

Algarath

 

 

0 visiteurs

2 Commentaires

Post A Reply to florent david Cancel Reply