Les Guerres, Pires Calamités de l’Histoire  pour les Peuples

On nous a programmés, on nous a enfoui au fond de nos esprits que les guerres sont naturelles, puisqu’elles scandent les différents entre les pays, les sociétés, les races, les humains.  Pour les humanistes les guerres sont des manifestations de nos cerveaux primitifs, qui débordent sur nos cortex humains avec des comportements animaux et reptiliens liés à la notion de territoire.

 

Or, de plus en plus, on apprend grâce notamment à l’admirable Marc Bloch (l’étrange défaite en PDF sur ce site), à la non moins admirable Annie Lacroix-Riz et à des multiples auteurs, chercheurs et historiens Américains et personnalités politiques et financières de premier plan, on apprend que les guerres sont déclenchées sciemment par les banquiers internationaux.

N’avez vous pas honte ? Moi, j’ai honte ! Y aura t’il un moment où les Peuples diront STOP ? On va arrêter ces crimes des oligarques financiarisés, repaire de psychopathes criminels ?

Pendant la révolution de 1789, il y eut un ACCUSATEUR PUBLIC. L’accusateur public fut institué au cours de la Révolution française par le décret du 1er décembre 1790. Auprès de chaque tribunal criminel un magistrat était chargé de poursuivre l’accusation au nom de la révolution. Les autres juges étaient élus. L’accusateur public était responsable de la surveillance des officiers de police du département. Le nombre des accusateurs public fut fixé à deux pour chaque tribunal. C’est par le décret du 10 mars 1793 que fut créé le Tribunal révolutionnaire et la nomination d’un accusateur public ainsi que de ses deux substituts auprès de ce Tribunal. Louis-Joseph Faure fut le premier accusateur public nommé, mais il préféra renoncer à ce poste, ce fut Fouquier-Tinvillequi le remplaça.

Une purge des banquiers internationaux et des oligarques qui y sont associés, de la synarchie au comité des 300, des 200 familles devraient passer devant ces tribunaux et les accusateurs publics. Bien évidemment s’ils sont déclarés innocents à l’issue des procès ils repartiront comme si de rien n’était. Dans le cas contraire il y a l’exemple Ceaucescu en Roumanie. S’ils s’avèrent être des gens bien, ils ne craignent rien bien sûr !

Une lutte à mort est engagée depuis bien longtemps entre l’oligarchie et les Peuples. Elle se terminera soit d’un côté soit de l’autre. Ou l’oligarchie triomphera et les populations seront décimées et les survivants auront un sort peu enviable. Ou la guillotine va fonctionner à plein régime, pour justement que le régime des banquiers internationaux et des oligarques trouve son crépuscule mérité.

Algarath

 

 

 

1 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire