La Question Essentielle des Archives

Si vous êtes ici, c’est que vous recherchez la vérité. Si j’écris c’est que je recherche encore toujours plus d’éléments pour contribuer à la vérité, puisque la vérité contient des milliers d’informations.

 

Des informations qui, à la source, sont contenues dans des archives. Quand les archives sont consultables, ce sont des historiennes et des historiens qui les consultent, les compilent, travaillent des années durant dessus, pour faire finalement un livre, des vidéos et des présentations en réunion, des colloques.

C’est donc une chaîne :

  1. Les évènements qui se sont passés
  2. Des archives là-dessus
  3. Les archives sont partiellement enterrées et cachées
  4. Les archives finissent parfois par s’ouvrir
  5. Les historiens et historiennes consultent les archives
  6. Elles / ils travaillent dessus des années durant
  7. Les historiens / historiennes complaisants et complices prétendent n’avoir rien vu
  8. Grâce aux historiennes / historiens honnêtes (il y en a mais pas des masses) la vérité sort
  9. Celles et ceux qui s’intéressent à la vérité ont accès à celle-ci
  • Les autres, le vulgum pécus, s’en foutent allègrement
  • Les historiennes / historiens qui ont cafté se font attaquer, sont ignorés, sont ostracisés et n’ont pas d’accès aux éditeurs en général et aux médias.
  • Les autres tiennent bon
  • Les coupables et les oligarques qui ont contribué à des évènements honteux l’ont dans le cul.

 

Ici, cette admirable historienne, avec son style inimitable et sa capacité à aller chercher la vérité dans les ARCHIVES, écrit un livre MAJEUR, et le présente avec sa GOUAILLE habituelle, doublée d’un humour et d’un sérieux en béton.

Moi j’aime. Pas vous ?

Algarath

Ci-dessous une vidéo très explicite et complète sur le processus. Celles et ceux qui s’en foutent se foutent de la VÉRITÉ.

 

 

 

 

 

 

 

30 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire