La City de Londres, centre financier mondial

Le monde est dirigé par les élites mondiales financiarisées, ce qui est de plus en plus patent et connu de beaucoup. Leur royaume est la City de Londres. Ce fait, par contre, est méconnu de beaucoup.

 

Cecil Roth (Londres, 1899 – 1970) est un historien britannique qui a bien expliqué comment la City de Londres est devenue au 17èmeSiècle le centre mondial de la finance.Remontons à cette époque pour comprendre l’alliance des Juifs Marranes et du monde anglo-saxon :

 

Les Pays-Bas, lieu de la finance mondiale jusqu’en 1650

 

Au XVIIème siècle les Pays-Bas étaient la superpuissance financière, un peu comme Wall Street l’est aussi actuellement mais surtout comme la City de Londres ; Wall Street n’étant en fin de compte qu’une succursale de la City. A la fin du 16e siècle les pays se trouvant au Nord, en particulier la Hollande et l’Angleterre, dirigeaient le commerce mondial. Ce furent ces pays qui attirèrent les marchands et financiers « Marranos » (Marranes), désirant fuir les persécutions de l’Inquisition en Espagne et au Portugal. Les Marranes étaient des Juifs qui avaient feints de se convertir pour survivre aux persécutions. Ainsi donc se forma, à la fin du XVIème siècle la grande communauté espagnole et portugaise d’Amsterdam, celle de Londres en 1656, fruit des efforts suprêmes de Menasseh ben Israël.

 

Comment cela se fit ? : Dès 1650, le puritain Oliver Cromwell, en Angleterre, désira faire basculer la puissance financière Hollandaise, détenue par les Marranes, vers la City de Londres. Entre le puritanisme et la Synagogue il y a une certaine communion de pensée, et Cromwell fit venir les Marranes d’Amsterdam vers la City. Il n’y avait pas, avant eux, de Juifs en Angleterre, en ayant été expulsés en 1290. Le Grand Rabbin Menasseh ben Israël convainquit les Marranes de s’installer dans la City en Angleterre.

 

Dès l’installation, terminée en 1656, c’est la grande alliance judéo-anglo-saxonne qui fut lancée. L’impérialisme britannique, nourrie par la finance juive, va à partir de ce moment là se lancer à la conquête du monde, Amérique du Nord y compris, en vue d’établir une gouvernance mondiale.Le monde anglo-américain n’est que l’outil de la Synagogue, tels que Cecil Roth, historien Juif cité plus haut et indubitablement une source sûre, l’a exprimé de façon formelle et historique. Jacques Attali ne s’est pas gêné pour le dire aussi, il n’y a donc aucun complot sordide à y voir.

 

Emplacement géographique

 

La Cité de Londres(en anglais « City of London », en abrégé the City) est, à la fois le cœur historique et le centre géographique de la ville de Londres. Située sur la rive gauche de la Tamise. Si elle constitue la plus petite des circonscriptions administratives du Grand Londres, elle se distingue toutefois des 32 autres districts londoniens par son statut sui generisqui lui confère à la fois le titre de « Cité » et celui de comté cérémoniel, dont le mode d’administration est unique en Angleterre.

La Cité comprend deux enclaves, Inner Temple et Middle Temple, qui ne sont pas administrées par les autorités du Lord-maire. Elle concentre les sièges sociaux de nombreuses banques, compagnies d’assurance et grandes entreprises multinationales. Avec sa bourse, c’est également la première place financière au monde devant New York et Tokyo.

 

Poids de la City dans l’économie britannique et la finance mondiale

 

La Cité représente 13 % du PIB britannique. Les activités financières de la Cité ont été importantes historiquement, mais elles avaient perdu de leur poids dans l’économie mondiale pendant l’entre-deux-guerres.

 

Depuis le « Big Bang » de 1986, elles ont gagné à nouveau du terrain, en particulier face à New York, handicapé par la loi Sarbanes-Oxley, plus restrictive. Sur les échanges de dérivés de gré à gré, la part de marché de la Cité est passée de 27 % en 1995 à 43 % en 2004. Un peu plus de 20% des actifs des hedge funds mondiaux(fonds vautour) sont gérés à Londres (dont 80 % des actifs des fonds européens), alors qu’ils n’étaient que 10 % en 2002.

 

Aujourd’hui, Londres est la première place financière du monde en ce qui concerne les devises et son avance ne cesse de progresser selon le rapport trisannuel de la banque des règlements internationaux.Sur le marché des devises, sa part de marché est passée entre 2004 et 2007 de 31,3 à 34,1 % contre respectivement 19,2 et 16,6 % pour New York.

 

Corruption et criminalité sont abrités dans la City de Londres

 

Des dizaines de milliards d’euros issus de la corruption et de la criminalité sont recyclés via la place financière de Londres, selon un rapport officiel publié ouvertement par le gouvernement britannique.

 

La City est donc aussi une des places de prédilection du blanchiment et du financement d’activités illégales, comme le terrorisme. Le montant recyclé au Royaume-Uni est estimé entre 23 et 57 milliards de livres sterling (31 à 77 milliards d’euros) chaque annéepar des organisations non gouvernementales.

 

Il y a des multiples « intermédiaires professionnels dans les secteurs juridiques et comptables »permettant de recycler de l’argent sale dans des investissements immobiliers ou via d’autres placements financiers ainsi que dans le système bancaire.

 

Si la complicité des professionnels de la finance dans des activités illégales peut se dérouler de façon «involontaire» ou par «négligence», on dira que c’est souvent en plein état de conscience.

 

J’aurai l’occasion de vous parler en grand détail de Linnett, et je suis à peu près sûr que vous n’avez jamais entendu ce nom-là. Simon Linnett est vice-président exécutif de N M Rothschild à Londres.Ce Monsieur est dans le tout premier cercle de la famille Rothschild et il a publié des articles sur la stratégie poursuivie pour étendre la mainmise sur le monde, en toute sincérité, sans complexe et avec un luxe de détails précis. J’ai les documents et il n’y a pas à douter. Il a notamment, et je vais les publier bientôt afin aussi que ceux qui ont douté de mes sources sur la liste des banques contrôlées par Rothschild, clairement avoué la propriété des Rothschild de ces banques. Restez branchés. En tous cas si vous êtes de vrais dissidents et des experts des sites alternatifs, vous vous devez de connaître Simon Linnett. Je vous parlerai aussi de lui pour l’arnaque du CO2 parce qu’il y joue un rôle majeur.

 

« The City of London » – Capitale de l’Etat du Monde? C’est depuis des siècles un état dans l’état.

 

Linnett s’est beaucoup épanché sur la décision des Rothschild de choisir la City de Londres pour être le siège du gouvernement mondial.

 

Le gouvernement mondial que Linnett propose, est ce qu’il appelle l’Autorité mondiale de l’environnement (WEA). Ceci devrait être basé sur ce que Linnett appelle une «ville mondiale». Linnett suggère que cette «ville mondiale» ou ce qu’on pourrait appeler une «capitale mondiale» sera Londres. Cependant, je pense que l’on peut être plus précis et indiquer que ce Linnett a à l’esprit n’est pas « London » dont la plupart des gens comprennent le nom, mais ce qui est appelé la City, une certaine partie de Londres qui comprend le siège de la finance internationale, qui est une entité souveraine comme la Cité du Vatican.

 

Le nom réel de ce « Londres » est The City of London Corporation. Ses citoyens oligarchiques appellent la ville « centre financier de premier plan dans le monde ».

 

Le lord-maire de la ville de Londres n’est « pas le maire de (Grand) de Londres. » Ce lord-maire est élu pour un an, et agit en tant qu’ambassadeur mondial pour les institutions financières internationales qui s’y trouvent, et est « traité à l’étranger en tant que ministre du niveau du Cabinet. » Il vit dans le palais de 250 ans appelé  « Mansion House. » Et lors des visites d’État du monarque britannique, il attend à la porte de la ville pour demander la permission d’entrer et on lui présente l’épée de la ville par le maire, tout un cérémonial. Si la reine d’Angleterre aussi désire entrer dans la City elle doit attendre le temps d’avoir son autorité confirmée aux portes de la ville par le « lord maire de la Ville. »

 

Bon ! Vous en savez un peu plus sur la Cité de Londres, ce cœur incontesté de la finance mondiale et l’endroit d’où l’on nous domine. Vous croyiez que c’était du Palais de l’Élysée ?

 

Algarath

 

5 visiteurs

2 Commentaires
  • jipé
    Publié à 14:14h, 24 octobre Répondre

    Merci encore JP.Peut-être un jour pourrez-vous nous conter l’histoire des Khazars,qui,eux aussi,firent semblant de se convertir à une religion et qui choisirent le Judaisme.

  • algarath
    Publié à 14:15h, 24 octobre Répondre

    Oui je vais le faire
    Algarath

Écrire un commentaire