Qu’est ce qui vous définit : La Fuite, le Stress, ou la Lutte

N’essayez pas de vous mentir, ou de me mentir. Vous appartenez obligatoirement à une catégorie, et à une seule seulement de ces 3 catégories. Vous fuyez, vous souffrez d’un fort stress, ou vous luttez. Laborit l’a parfaitement démontré dans la vingtaine d’ouvrages brillants qu’il a écrit.

 

La vie nous expose à des stimuli et des agressions de toutes natures. Avec les autres notamment. Affirmer que quelqu’un ne correspondrait pas à l’un de ces trois définitions serait dire qu’il est désincarné ou mort et qu’il n’appartiendrait pas au genre humain sur terre. Dès qu’un individu se rend compte de son état de dominé par rapport à quelqu’un plus haut que lui, il va soit fuir, soit stresser et peut-être se préparer un beau cancer, ou soit lutter.

C’est cette lutte qui nous intéresse.

 

Ça prend des formes diverses. Par exemple militer dans un parti politique assez activement. Ou défiler dans la rue, ou encore avoir un blog alternatif et aussi fréquenter ces sites là. Tenter de comprendre les mécanismes de sa domination c’est lutter, ça n’est PAS fuir et ça n’est PAS stresser. Et ça n’oblige pas à écrire un commentaire. Aller à l’église fait de vous un fidèle (c’est une image, je ne parle pas de religion ici).

Pour moi par exemple, dans ma vie depuis 70 ans je lutte, je ne stresse JAMAIS et je ne fuis JAMAIS. Je ne dis pas ça par fanfaronnade, c’est un fait. Le fait de chercher à voir au-delà du miroir m’a fait pénétrer dans un monde où je suis devenu immunisé, où j’ai gagné la PAIX, le REPOS de l’esprit. Ça ne me rend pas supérieur pour autant, je fis partie très tôt des lutteurs. Ma lutte n’est pas vaine puisqu’elle m’évite de fuir et m’évite de décompenser par le stress. Ressentir l’impuissance sans agir entraîne le stress et ça c’est très dangereux pour la santé. Il m’est arrivé, très rarement, que des gens me disaient que je devais être malheureux. Pas du tout. Je pense que les malheureux c’était eux. Ou plutôt qu’ils sont bienheureux les faibles d’esprit car « le royaume de Dieu leur appartient ».

Fuir peut prendre des formes multiples

 

On peut fuir dans l’alcool ou la drogue. On peut fuir dans l’imaginaire, dans la lecture d’ouvrages de littérature, de romans. Fermer les yeux et même nier la domination qui nous contrôle c’est fuir efficacement. Beaucoup fuient et c’est pour cela qu’il n’y a que quelques centaines de lecteurs et lectrices de ce genre de site. Trois pelés et deux tondus comme j’ai coutume de les appeler.

Peut-on passer de quelqu’un qui fuit à un lutteur ?

 

Oui, avec la prise de conscience mais peu empruntent ce chemin, sauf si le doute s’installe et que la personne a la capacité en elle de chercher à comprendre. Un peu comme certains vont essayer de se situer par rapport à Dieu et d’autres s’en fichent.

Si vous vous renseignez en allant sur des sites alternatifs vous avez déjà mis un pied dans la lutte, un peu, un peu plus, ou vous êtes carrément dedans, vous êtes un dissident confirmé, un éveillé. Un peu comme un prêtre bouddhiste qui a franchi les échelons, de simple élève à prêtre confirmé. Ses chakras se sont ouverts et coulent en lui les forces de l’univers, il a pratiqué la concentration, source de plénitude, et il se situe sur un autre plan de l’univers. Il a muté, c’est devenu un Éveillé.

La lutte alternative entraîne une sorte de mutation qui conduit à l’éveil

 

Il n’est pas nécessaire de faire chier les convives chez des copains lors de soirées pour crier sa dissidence en les abreuvant de démonstrations. La transformation s’est faite en vous et si quelqu’un en discute, car elle ou il est prêt ou intéressé, vous pouvez en parler sereinement. Partager une adresse de site, celui-ci pourquoi pas, c’est déjà rendre service qui mènera peut-être un ami, un membre de sa famille, son conjoint, vers le chemin sur une ouverture. L’éveil est parfois au bout du chemin ou la personne abandonnera, pas convaincu, plus tôt ou plus tard. Plus tard plus rarement car il y a un point de non retour.

On peut mourir sans jamais entrevoir la lumière, en fuyant dans une douce quiétude et si possible sans stresser. Malheureusement le stress est partagé par des millions de gens en France. La solution ça n’est jamais dans un médicament miracle.

Vous avez compris que ce que je fais ici c’est autant pour moi que pour vous, à quelque niveau que vous soyez de la prise de conscience, à quelque niveau d’édification que vous soyez.

 

Vous pouvez être sensible aux mécanismes de la finance que j’expose, ou pas du tout. Ça n’est pas grave, vous devriez trouver ici d’autres réponses pour vous. Et c’est pas mal une auberge espagnole, vous serez vous même le catalyseur de votre propre quête.

Algarath

 

12 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire