Être ou ne pas Être… Différencié !

Ce que le marketing explique très bien, et ce que le bon marketing réussit à faire pour peu que le produit dont il s’occupe est différencié, c’est de promouvoir le produit ou le service sous-jacent comme il convient.

 

La différenciation, voilà le maître mot.

 

À défaut d’être réellement différencié on n’a plus qu’à être un « me-too », moins payant, et souvent l’avenue vers l’échec. Je me permets une saillie en passant, mais tellement vraie. Macron est arrivé admirablement à se vendre, avec l’aide colossale des médias, en prétendant qu’il était différencié. On se rend compte avec horreur aujourd’hui qu’il n’est qu’un me-too, et médiocre en plus. Celui lui sera fatal et comme dit De Villiers de Macron « il est cuit ». Passons sur Macron, ce n’est pas le sujet. Le jeune individu est puant, hautain, et hors sol.

Parlons plutôt de différenciation et de me-too à propos des médias alternatifs et de ce genre de site, Algarath.

 

On va dire, sans exagérer, que plus de 90% des médias alternatifs sont pareils, font pareil : Mettre en ligne une plateforme pour la classe jacassière qui s’en donne à cœur joie avec ses commentaires, dont certains ne tiennent pas sur un format A4.

Les thèses de ces médias alternatifs :

 

  1. Rabâchent tous la même chose : Le nouvel ordre mondial, le crash et le chaos fatal, et démoralisent les lecteurs. Ceci parce que nombre d’entre eux sont payés et même créés par les oligarques pour casser le moral de ceux qui veulent se démarquer de la masse désorganisée.
  2. Aucun média alternatif ne parle de la transformation profonde du monde économique, du nouveau système financier, de la révolution des blockchains.
  3. L’historique de la lutte alternative, de la finance prédatrice, les mécanismes de domination financière sont ignorés et passés sous silence.

 

Tous ces médias alternatifs sont faits dans le moule qui dit pareil et sont des me-too. Certains écrivent bien plus rarement et à la frange des traductions de Brandon Smith. Ces médias ignorent superbement Algarath, Charles Gave et Bruno Bertez. Ce n’est pas un problème pour nos egos mais ça en dit long sur le contenu du fond présenté.

À défaut d’articles de fond, des supports de thèmes plus légers destinés à susciter des commentaires d’amateurs

 

Destinés à désamorcer la rancœur de ces commentateurs à répétition, ces articles n’abordent pas ou très peu les vrais problèmes, la substantifique moelle. On peut se demander s’ils n’ont pas une valeur prophylactique, pilotée par les services des oligarques, pour diffuser et diluer le débat. Au lieu d’une belle histoire d’amour, on a des passes à la sauvette avec des prostituées. Ces sites sont des attrape-adsense de Google et ramènent de confortables profits pour des gens sans talent ni concept.

Il convient, si on peut donner un conseil, de trier le bon grain de l’ivraie.

 

Algarath

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire