Ripple et la bataille entre l’unilatéralisme et le multilatéralisme

Ceux qui en sont encore à parler de droite et de gauche, ceux qui considèrent qu’on n’aura jamais le dessus nous les aspirants à la liberté contre les banksters, ceux qui croient que c’est seulement en râlant ou en allant faire des marches blanches (laissez moi rire) qu’on va faire vaciller les dominants, ceux-là se mettent le doigt où je pense.

 

Non ! Ce qui prévaut aujourd’hui c’est la lutte entre le mondialisme pervers et la Nation, la lutte entre l’unilatéralisme américain qui meurt de sa belle mort et le multilatéralisme incarné autant par la Russie ou les pays asiatiques, et aussi par la puissance des pays européens agglomérés. Je n’ai pas dit par l’Union Européenne, cette monstruosité inventée par les dominants et qui fait long feu. Retenez ma prédiction : L’UE c’est fini. Mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui.

Le levier qui va soulever le monde, ce sont les avancées technologiques considérables, plus conséquentes que l’invention de la roue, comme Ripple et les autres du même tonneau. Ça, c’est l’avenir et ce sera le présent dans les toutes prochaines années.

Venons-en au cœur du sujet de l’article : Où la décentralisation de la chaîne de blocs comme Ripple et le multilatéralisme socioéconomique se croisent.

 

Au fur et à mesure que la guerre commerciale entre la Chine et l’Amérique se développe, deux nouvelles intéressantes se dessinent. Ces histoires secondaires se construisent depuis des années et entrent seulement maintenant dans leur phase fondamentale d’escalade, de transformation et d’alignement.

Mais d’abord, la guerre commerciale grandissante:

 

« Nous pensons qu’il s’agit d’une bataille entre l’unilatéralisme et le multilatéralisme, une lutte entre le protectionnisme et le libre-échange », a déclaré le ministère chinois du Commerce. « Ce n’est pas bon pour la Chine ou pour le monde. Face à ce grave problème, nous devons lutter résolument. Nous avons préparé un état d’esprit global et planifié des actions détaillées. Nous ne déclencherons pas une guerre, mais si quelqu’un le fait, nous allons certainement riposter. « 

Cette déclaration est une réponse à la menace du président Trump d’imposer des tarifs supplémentaires de 100 milliards de dollars à la Chine. Les deux parties se sentent justifiées dans leurs positions et mettent en œuvre des contre-stratégies qui auront de profondes répercussions sur le monde.

La vérité est que le ministre chinois était sur place. Il s’agit d’une bataille entre l’unilatéralisme et le multilatéralisme. Pour mieux comprendre les fondements de cette bataille, les lecteurs peuvent se référer à l’article Le potentiel réel de Ripple, qui détaille l’histoire relativement courte du dollar américain en tant que principale monnaie de réserve utilisée pour équilibrer le commerce mondial et son remplacement inévitable par un supra actif monétaire souverain qui n’est ni contrôlé ni manipulé par un pays ou une institution quelconque.

Car Ripple, ou ses semblables, ne seront pas manipulés par les banksters, les Rothschild, les USA ou tutti quanti !

 

Il est souvent suggéré que la Chine exerce un effet de levier sur l’Amérique en raison du montant élevé de la dette américaine détenue sur le compte de réserve de change de la Banque populaire de Chine. Le montant de 1 milliard de dollars USD plus dans ce compte est tout aussi menaçant pour la Chine que pour l’Amérique. Les deux le savent et les deux peuvent, à un moment ou à un autre, décider que les conséquences de la réduction de ces réserves par des décharges soudaines sur le marché peuvent valoir les risques immédiats et à long terme.

La Chine pourrait échanger une petite ou une grande partie de ces réserves contre quelque chose d’autre, mais à la fin de chaque échange, il doit y avoir un acheteur et un vendeur. Gardez également à l’esprit qu’une dévaluation du dollar américain est dans l’intérêt à long terme des États-Unis, car cela faciliterait la réduction du déficit commercial grâce à une augmentation des exportations, les produits américains devenant plus abordables. La réduction de la demande internationale de dollars fait partie de cette stratégie.

L’établissement bancaire et commercial américain est chargé de maintenir l’influence hégémonique mondiale tandis que l’utilisation du dollar international se réduit et que la sphère géopolitique se transforme pour refléter la domination croissante des marchés émergents sur le continent eurasien.Le maintien d’une politique fondée sur l’unilatéralisme serait contre-intuitif, car l’architecture des systèmes monétaires et financiers du monde évolue vers un système fondé sur le multilatéralisme. L’architecture géopolitique sera forcément obligée de se transformer, mais non sans tensions et périodes d’agression exacerbée.

Un autre domaine dans lequel la Chine peut avoir un certain effet de levier est son contrôle d’un grand pourcentage des ressources brutes produites dans le monde. La Chine a importé de grandes quantités de charbon et de métaux. Ce produit brut est utilisé dans la production et si l’accès des États-Unis à ces matières et produits était réduit, cela pourrait avoir de graves répercussions sur l’économie nationale. Je suis persuadé que l’équipe de stratégie de Trump est bien au courant. (Il convient de considérer la récente annonce d’une bourse des métaux basée sur Ripple XRP.)

Il y a quelques jours, un dirigeant de Ripple, la société de solutions de paiements transfrontaliers basée sur la chaîne de blocs, a déclaré travailler avec 40 à 50 banques centrales. Ceci est une déclaration profonde, car elle représente environ un tiers des banques centrales du monde.

 

À mesure que la capitalisation du marché des biens cryptographiques augmentera et que la capitalisation boursière diminuera, les banques centrales chercheront à accroître la quantité d’avoirs cryptographiques qu’elles détiennent dans leurs comptes de réserve de change, tout en réduisant le montant des avoirs détenus.

C’est là qu’interviendra une stratégie chinoise d’échange d’USD détenus contre des actifs cryptographiques. La dévaluation de l’USD n’aura pas d’impact négatif sur les avoirs chinois si les pertes liées à ces avoirs dévalués sont compensées par l’appréciation de la croissance des avoirs en crypto. La Chine pourrait échanger et diversifier une partie de ses réserves en USD pour un actif crypté ou un nombre d’avoirs cryptographiques.

Compte tenu de l’expansion de l’utilisation du XRP de Ripple à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine, il n’est pas difficile de penser que les autorités monétaires chinoises pourraient envisager d’échanger des réserves en USD contre XRP. Une partie du XRP retenue par Ripple (100 milliards de dollars) pourrait être utilisée spécifiquement à cette fin. Cela validerait davantage le XRP en tant qu’actif monétaire mondial dominant qui existe sur un protocole décentralisé, mais qui n’est pas non plus contrôlé ou manipulé par un pays ou une institution en particulier.

D’autres pays prendraient note et la baisse de la demande internationale d’USD qui s’ensuivrait entraînerait une dévaluation du dollar par rapport au XRP, la demande de XRP augmentant. Cela permettrait à la monnaie nationale américaine d’être libérée de ses responsabilités internationales et offrirait une nouvelle possibilité d’ajuster les politiques économiques nationales américaines pour refléter l’évolution de l’environnement commercial.

Au fur et à mesure que de nouvelles adoptions de ce système Ripple parmi les banques centrales seront ajoutés au grand livre XRP, le grand livre sera encore plus décentralisé. C’est exactement ce que les pays comme la Chine voudraient. Il est même dans l’intérêt des États-Unis à long terme d’encourager une telle transition de l’unilatéralisme centralisé au multilatéralisme décentralisé.

Il n’est pas exagéré d’affirmer que nous vivons actuellement une période de changement profond. Le mouvement de la richesse et de la valeur dans le monde entier a construit et détruit des empires pendant des milliers d’années. Avec la technologie de registre décentralisé (blockchain), le mouvement de la richesse et de la valeur dans le monde entier peut désormais se faire en quelques secondes pour des fractions de cent. Aucune entité ne le contrôle. Aucun pays ou conglomérat d’entreprises et d’intérêts bancaires ne peut tirer la majorité des avantages.

Revenons aux deux histoires: l’une est le développement du marché cryptographique et l’autre est la transition vers le cadre multilatéral qui se produit progressivement depuis des années. Les deux histoires sont éclipsées par la guerre commerciale croissante entre l’Amérique et la Chine. Pourtant, cette guerre commerciale est la même qui pourrait permettre de réaliser le potentiel ultime du marché cryptographique et de la promesse multilatérale d’équilibre mondial et d’accès à la richesse dans le monde entier.

Lorsque le promoteur des frontières ouvertes, George Soros lui-même, commence à investir dans le marché de la cryptographie, vous savez que la grande banque centrale et la monnaie institutionnelle ne sont pas loin derrière.

Nous sommes à l’aube d’une transformation mondiale qui jettera les bases du prochain siècle d’activité humaine.

 

Algarath / JC Collins

 

 

 

 

26 visiteurs

Aucun commentaire

Écrire un commentaire