Ça change quoi, de Savoir ou de ne pas Savoir ?

Lire, s’informer, assimiler le genre d’information donnée sur ce site prend du temps, des efforts, et une volonté de le faire. Un intérêt ou une perte de temps et d’efforts ?

 

Savoir que son conjoint vous trompe est certainement utile. Savoir que son fils se drogue en cachette aussi. Mais prendre conscience que nous sommes dominés, que telle ou telle famille littéralement dirige le monde depuis des centaines d’années, que telle ou telle école comme l’ÉNA ou la London School of Economics est un repaire de dominants ?

 

Si tout ce que ça entraîne c’est un sentiment d’impuissance et de frustration, ne vaut-il pas mieux rester dans la douce et confortable inconscience de la chose. S’adonner au plaisir de la famille, de la bonne bouffe, des soirées entre amis, au sexe, à nos passions comme le sport la musique ou les collections de timbres ? Voltaire disait que la métaphysique est vaine, pas seulement, mais qu’elle est aussi dangereuse.

 

Si ça ne vous fait rien qu’il y ait encore de part le monde des dynasties royales, qu’on retrouve leur tronche sur les billets de banque en circulation, que des journaux comme Paris Match nous raconte les petits malheurs ou les grandes joies de ces gens comme nous qui pètent et qui rotent et qui finissent par crever comme tout un chacun mais qui dans l’intervalle occupent des places de choix et touchent l’écot du bon peuple. Si on trouve ça acceptable qu’un gamin de 20 ans tape dans un ballon de foot et gagne en un mois ce que votre père ne gagnera jamais en une vie.

 

À force de docilité on s’habitue à ce genre de chose. On accepte 60 ans de 5èmeRépublique, un président à la verticalité vertigineuse qui pompe nos acquis sociaux, rabote nos retraites, transfère votre fric à la superclasse.

 

Ça va vous ramener quoi au juste de savoir ce qui se trouve sur ce site ? À quoi ça peut servir à ce singe de mettre son doigt dans le cul de son congénère ?

 

Moi ça m’a fait du bien de savoir, d’acquérir les connaissances, de trier le vrai du faux et dieu sait si les fake news pullulent dans ce genre de truc. De penser que je devenais moins con, plus au courant, moins dupe m’a fait du bien. Sincèrement c’est du gagnant-gagnant. Partager ce que je sais me donne bonne conscience mais pas que. Avoir le sentiment d’aider mon prochain me remplit d’aise. Avoir le sentiment que ce que je fais ralentit et limite les velléités de domination des puissants m’envahit de joie, même si l’efficacité est minuscule.

 

Algarath

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 visiteurs

1 Commentaire
  • Jules
    Publié à 12:45h, 10 octobre Répondre

    Idem … Pourquoi avoir asservi les citoyens français avec la loi de 1973 sur la création monétaire par les banques privées alors qu’à l’époque, nos énarques en connaissaient probablement les conséquences…? Pourquoi ???
    Quelle était la récompense à cette signature qui mis en esclavage tout les Français ?

    J’ai la certitude que nous ne sommes que esclaves, que des moutons aptes à être tondus, que nous ne sommes que des numéros de sécurité sociale.

    Quelle est l’objectif de cette vague migratoire sans précédents ?

    Pourquoi nous submerger avec une immigration massive alors que le pouvoir d’achat des Français recule ?

    Bref, selon moi, j’ai cessé d’être utopiste, surtout depuis les 0.3% de Asselineau à la présidentielle. La solution est individuelle. Je n’attends plus rien de personne. Mon objectif : me créer une rente pour mes vieux jours. Et grâce à vos articles, j’y vois chaque jour plus clair. Merci !

Écrire un commentaire